[MEDIAS] Ce mardi, le parlement européen doit se prononcer sur la pêche électrique – DeltaFM

La mobilisation continue pour les pêcheurs de notre littoral contre la pêche électrique, une pratique utilisée à outrance par les Hollandais et qui appauvrit les ressources, essentiellement la sole, et met en danger l’avenir de la pêche artisanale. La commission européenne doit statuer ce mardi sur un éventuel élargissement de cette pratique condamnée par les professionnels de la pêche sur la Côte d’Opale. L’inquiétude grandit, mais les marins restent mobilisés et sont très majoritairement soutenus par les élus locaux.

dominique-riquetVendredi dernier, l’euro député nordiste Dominique Riquet, à la demande du député dunkerquois Paul Christophe, est venu rencontrer des marins pêcheurs dunkerquois et boulonnais. Reportage :

” À titre expérimental, l’Europe a accordé à seulement 5% de la flottille hollandaise la pratique de la pêche électrique en mer du Nord. Sauf qu’aujourd’hui, et l’eurodéputé Dominique Riquet est d’accord, on est loin du compte :

Là on est probablement pour la flottille hollandaise au-dessus de 25%. Donc il y a eu des dérogations successives que je m’explique assez mal.

Des filets équipés d’électrodes qui envoient des décharges électriques et les hollandais ramassent des soles à la pelle.

[La pêche électrique] est en train de tuer les fileyeurs artisanaux. C’est indiscutable puisque les dommages sont mesurés à l’année, et depuis quatre ans, c’est une catastrophe.

La preuve de Boulogne à Dunkerque : en tonnage cumulé, les pécheurs ont pris l’an dernier 387 tonnes de sole, et il y a quatre ans, c’était 680 tonnes, une baisse de 43% en quatre ans. “

Après le vote du Parlement, le dossier passera dans les mains du conseil européen. A noter que d’ores et déjà, des groupes de la grande distribution n’achètent plus de poissons pêchés par impulsion électrique.

Vous pouvez retrouver l’intégralité du reportage en cliquant ici.