[MEDIAS] Lutter contre la désertification et redynamiser les centres-villes – l’Avenir

Comment font Courtrai et Valenciennes? Comment Bruxelles gère son quartier Unesco? Quelles pistes pour Tournai? C’est le thème d’un colloque MCC ce samedi.

À quelques mois des élections communales, les partis vont multiplier les initiatives susceptibles d’enrichir les programmes (et aussi d’obtenir un peu de médiatisation). Ainsi, ce samedi, Benoît Lutgen, le président du cdH sera en visite à la CCB. Pour sa part, le MCC (comprenez Marie-Christine Marghem) met sur pied une matinée de réflexion consacrée à «La désertification et la redynamisation des centres-villes». On rappellera que Mme Marghem était échevine de l’Urbanisme (poste aujourd’hui occupé par Robert Delvigne), avant de devenir ministre de l’Énergie et du Développement durable.

Trois invités qui auront des choses à dire

L’intérêt de cette matinée résidera notamment dans la qualité et la diversité des intervenants.

Vincent Van Quickenborne, qui fut ministre des Pensions, est le bourgmestre (Open VLD) de Courtrai (75 000 habitants) depuis 2012. Courtrai, une ville voisine au sein de l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai, appréciée de nombreuses familles de Wallonie picarde. Une ville qui s’est sortie de la crise du textile par les PME, les services, l’enseignement, la culture, la réhabilitation de quartiers sinistrés. Une ville qui a su tirer profit de très grands travaux liés au projet Seine-Escaut. Une ville qui a vu s’implanter un complexe commercial de 34 000 m2 en son centre…

Dominique Riquet (F), chirurgien-urologue de formation, est député européen (centriste), spécialiste des Transports. Il a été maire de Valenciennes de 2002 à 2012, après Jean-Louis Borloo. Valenciennes, ville aux dimensions comparables à Tournai, est reconnue également pour son dynamisme et son aptitude à se reconvertir. C’est aujourd’hui l’une des cités qui comptent dans les Hauts-de-France.

Enfin Paula Cordeiro (formée à Lisbonne, Leuven et Venise) est architecte à la Ville de Bruxelles, gestionnaire du site Grand-Place Unesco. «L’élaboration du plan de gestion a permis de mettre en perspective l’ensemble des actions et projets développés depuis son inscription sur la liste du patrimoine tant par la Ville de Bruxelles que par la Région de Bruxelles-Capitale. Cet outil doit être vu comme le départ d’une gestion active et le moteur du développement stratégique pour la conservation et la valorisation de la Grand-Place et de sa zone tampon.» explique-t-elle.

Colloque «La désertification et la redynamisation des centres-villes», samedi 17 mars de 9 à 13 heures, Hôtel Cathédrale, salle Gahille, place Saint-Pierre à Tournai. Entrée libre. Infos 02 642 29 99

Le 16 mars par G.E pour l’avenir.net. Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’article sur le site de l’avenir.net en cliquant ici