Euro-circonscription Nord-Ouest,  Ils en parlent

[VIDEO] Calais : un drame humain, social et économique

Parlement européen, Strasbourg, le 4 octobre : je suis intervenu en séance plénière pour aborder la situation à Calais. Au delà du drame humain et social, j’ai voulu aborder les problèmes rencontrés par les transporteurs routiers.

Verbatim ci dessous : 

Monsieur le Président, Madame la Commissaire, les souffrances vécues par les migrants et les habitants du Calaisis sont évidemment au premier plan de nos préoccupations, mais je voudrais d’abord parler de l’aspect du transport routier.

Pour donner du corps à cela, je citerai les chiffres très récents de l’Union internationale des transports routiers qui a mené une enquête très approfondie parmi les chauffeurs routiers: 4 500 camions transitent chaque jour dans cette région, soit plus de 1,5 million de camions, 87 % des entreprises ont déjà retrouvé des migrants à bord de leurs véhicules, 22,5 % des entreprises ont au moins un chauffeur qui a subi une agression et 30 % des entreprises, dont les chauffeurs, refusent les trafics vers le Royaume-Uni, soit un coût global, juste pour le problème de Calais, de 2 milliards d’euros pour le secteur, incluant les dégradations sur le véhicule ou sur les marchandises ou les amendes infligées par les autorités quand elles découvrent des clandestins malgré les fouilles effectuées par les chauffeurs eux-mêmes, plus les délais d’attente au point de passage, voire les immobilisations judiciaires de camions.

Je rappelle que, vu la violence des attaques et la peur des chauffeurs, dont beaucoup maintenant sont armés, un certain nombre de chauffeurs ont passé des barrages routiers établis par les migrants avec des morts: on a parlé – je le rappelle – de « fosses communes » à Calais.

X